Que faire face au harcèlement scolaire ?
Que faire face au harcèlement scolaire ?

Environ 10% des enfants subissent des violences quotidiennes à l’école. Le harcèlement scolaire est la cause de nombreux troubles pour la victime : faible estime de soi, anxiété, maladies psychosomatiques, dépression… Ces séquelles peuvent avoir un impact dévastateur et mener à un comportement social violent, un isolement voire un décrochage scolaire.

Qu’est-ce que le harcèlement scolaire ?

On parle de harcèlement en milieu scolaire lorsqu’un enfant subit des violences physiques, verbales et/ou psychologiques par un ou plusieurs élèves de manière répétée sur une longue période. Il s’agit par exemple d’actes suivants : menaces, propos injurieux, bousculades, moqueries… La victime est le plus souvent isolée et dans l’incapacité de se défendre.

Le harcèlement naît du rejet de la différence pouvant être basé sur une apparence physique, un handicap, des centres d’intérêts différents, etc. Il se développe particulièrement dans des établissements avec un climat scolaire dégradé ou lorsque les situations de harcèlement sont mal identifiées.

Comment protéger ses enfants face au harcèlement scolaire ?

Si le harcèlement scolaire est difficilement identifiable par les adultes puisqu’il se produit en dehors de leur présence, des signes peuvent alerter. Un enfant fuyant, inquiet, victime d’insomnies, d’angoisse ou d’excès de colère par exemple. Tout changement brusque et durable de comportement doit interroger les parents.

Faire face au harcèlement de son enfant peut être difficile à gérer. La première chose à faire est de le rassurer en lui expliquant que les adultes sont là pour l’aider et faire cesser la violence qu’il subit. Il est cependant important de ne pas aggraver la situation. Allez voir l’harceleur ou parler directement à ses parents ne serait pas bénéfique. Dans le premier cas, cela confirmerait la faiblesse de votre enfant aux yeux de l’harceleur, dans le second la discussion serait peu florissante.

Pour protéger ses enfants face au harcèlement scolaire, les parents doivent en premier lieu prévenir la direction de l’établissement afin qu’elle prenne les mesures nécessaires pour résoudre le problème. Il est aussi possible de saisir la direction académique des services de l’éducation nationale (Dasen) pour demander un changement d’établissement, par exemple.

Pour obtenir des conseils, la famille peut prendre contact avec l’organisme « non au harcèlement » au numéro vert 3020.

Et, dans les cas le plus grave, elle peut aussi porter plainte contre les auteurs. La loi punit le harcèlement scolaire, les violences scolaires ainsi que la provocation au suicide.

Il est important d’accompagner son enfant dans une situation de harcèlement pour limiter les conséquences sur sa santé. Un suivi psychologique est souvent nécessaire pour aider l’enfant à rependre confiance en lui et traiter les troubles résultants de son harcèlement.

Plus d’articles :

Ajouter un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *